Hors série : la journée internationale des stagiaires

Hors série : la journée internationale des stagiaires

Victor, président des stagiaires

Nous ne sommes pas vendredi, mais je me dois d’intervenir en cette journée mondiale des stagiaires (d’autant plus que demain, nous serons dans un jour férié et vous n’aurez donc pas mon billet hebdomadaire). En tant que stagiaire professionnel, j’ai vécu de nombreuses expériences que seuls ceux qui ont été stagiaires comprendront. Cette journée est l’occasion pour moi de présenter ma candidature pour le poste de président des stagiaires.

• Moi, président des stagiaires, les stagiaires n’auront plus à chercher les clés à dévisser les ampoules.
• Moi, président des stagiaires, plus personne n’aura à apprendre un code de box internet et le réciter à l’envers. En slovène.
• Moi, président des stagiaires, aucun stagiaire n’aura à compter combien il y a de lentilles vertes du Puy dans une boite de 500 grammes. Pareil pour les petits pois, la semoule, les grains de riz et le quinoa (pour les mangeurs de graines).
• Moi, président des stagiaires, plus personne ne sera obligé de faire un rapport de 20 pages sur « L’apport stratégique de la pensée de Jean-Claude Van Damme pour les start-ups de la French Tech ».
• Moi, président des stagiaires, le stagiaire pourra venir en trottinette sur son lieu de travail sans se faire lyncher par les autres.
• Moi, président des stagiaires, le stagiaire aura le temps d’écrire un article sur la journée mondiale des stagiaires sans qu’il ne soit victime de persécutions de la part de son tuteur.

Bon, il faut vraiment que je vous laisse, je vais me faire souffler dans les bronches sinon, et je ne veux pas que mes bronches subissent l’haleine de mon tuteur…

A bientôt les Bee-Gees et BIG UP à tous les stagiaires !

Victor – Stagire iResponsable.

Le Stagiaire Arrivé un peu par hasard chez MegaCitiz, Victor est notre stagiaire. Il se démarque par un effort constant pour rater tout ce qu’il entreprend et par sa capacité sans faille à ne jamais rien comprendre. N’occupant aucune fonction vitale dans l’entreprise, on peut le dire, il ne sert à rien.

Comment(1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *