Victor pense à son avenir

Victor pense à son avenir

Hey les potos !

Avant de commencer ce billet, je tiens à vous rassurer sur mon état de santé après mes mésaventures de la semaine dernière. Tout va pour le mieux, même si j’éprouve quelques difficultés à m’assoir.

On m’a clairement fait comprendre que je n’étais pas fait pour travailler avec les objets connectés, qu’il fallait que je me « cantonne à mon travail ». Étant donné qu’à la base je ne sais pas ce que je suis sensé faire, je ne vois pas trop à quoi je dois me cantonner, mais je m’y cantonnerai. J’ai une conscience professionnelle, moi.

J’ai creusé un peu, et en fait ce qu’ils attendent de moi c’est que je ne fasse/touche/dise absolument rien. Ils m’ont donné un kit de coloriage, des feuilles, un ciseau (avec les bouts ronds) et un rouleau de scotch. Ça m’a rappelé les mercredis chez mamie quand j’étais en CE2. J’espère qu’ils ne s’attendaient pas à étouffer ma créativité, quand même ! Derrière le stagiaire se cache un homme. Et derrière cet homme il y a un artiste. Et derrière chaque artiste, il y a une femme. Merci maman. Ce n’est pas du tout là où je voulais en venir en fait.

Faisons bref : j’ai créé un arbre de Noël en papier, et je ne suis pas peu fier du rendu final. Un conifère de 2m50 si proche de la réalité que si on le regarde avec un peu d’insistance, l’odeur des forêts de sapins commence à envahir notre esprit. Je n’aime pas me mettre en avant, mais c’est vrai que sur ce coup-là tout le monde a été scotché par ma performance. Ils se sont donc réunis à mon sujet, et m’ont ensuite convoqué pour m’annoncer la nouvelle : je suis nommé responsable du département recherche & développement de nouveaux objets connectés. Bon ok, je suis le seul à bosser dans ce département, mais j’en suis le responsable. Ils m’ont dit que ça impliquait de m’isoler dans le garage, parce que « c’est là où tous les plus grands ont commencé » (Steve Jobs, les mecs de Google, The Beatles, Dexter…).

Pour le moment je ne dispose que d’un bureau, d’une chaise, et du matériel décrit plus haut. (Si vous avez déjà oublié la liste décrite, envoyez Alzheimer au 8 200 200, on vous demandera simplement votre numéro de carte bancaire, ensuite on s’occupe de tout 😉 ).

Cela fait aujourd’hui 3 jours que je suis seul dans ce garage et que ma créativité fait fleurir de nombreuses maquettes d’objets connectés. J’ai misé sur le côté hybride que l’on pourrait donner aux objets connectés. J’ai par exemple conçu une maquette de casque VR – Hoverboard. Le principe sera de jouer à un jeu de courses via le casque VR. Le casque sera relié à l’hoverboard et pour bouger dans le jeu il faudra bouger sur l’hoverboard. En plus de bouger dans le jeu, vous bougerez donc dans la réalité, mais en ne voyant et en n’entendant que ce qu’il se passe dans le jeu. Cela rajoute une touche d’adrénaline dont je suis particulièrement friand. Je l’ai présenté aujourd’hui à l’équipe, ils ont ri en prétextant un « problème majeur de sécurité ». Je n’ai pas compris.

Je ne le vois pas comme un échec, mais plutôt comme la preuve que mon inventivité va trop loin pour le cerveau de mes collègues. Je ne leur en veux pas, ils sont simplement un peu plus lents.

Bon, je dois vous laisser, j’ai les maquettes de l’iPhone Galaxy S8 à créer.

Love sur vous tous mes loulous !

Victor. Stagiaire iResponsable

Le Stagiaire Arrivé un peu par hasard chez MegaCitiz, Victor est notre stagiaire. Il se démarque par un effort constant pour rater tout ce qu’il entreprend et par sa capacité sans faille à ne jamais rien comprendre. N’occupant aucune fonction vitale dans l’entreprise, on peut le dire, il ne sert à rien.

Comment(1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *