9 questions à Anthony Isaac, fondateur de Winkco

9 questions à Anthony Isaac, fondateur de Winkco

Winkco, site spécialisé dans l’actualité de l’IOT.

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter une plateforme qui a particulièrement retenu mon attention. Il s’agit de Winkco, un magazine en ligne dédié au monde des objets connectés. On y trouve principalement de l’actualité, des tests d’objets connectés, des dossiers complets et également des présentations d’événements en lien avec le monde de l’IOT. L’objectif, en mettant en place ce site, est de mettre en avant les différents domaines de l’IOT et de les présenter au grand public. On passe donc en revue des univers tels que la maison, le multimédia, la santé, le sport, les loisirs, le style, le green tech (développement durable, réduction d’énergie, écologie..), les transports ou encore le crowdfunding.

Pour mieux connaître le magazine Winkco News, nous avons posé quelques questions à Anthony Isaac, fondateur du site.

Pour commencer, parle-nous un peu de toi et de ton parcours ?

Je suis arrivé dans les glorieuses années d’internet, dans la « bulle » comme certains aimaient l’appeler à la fin des années 90. Un DEUG en conception / réalisation multimédia en poche, je me lance vite sur le marché du travail (très pléthorique à l’époque) en qualité de Webmaster, poste que j’occupe toujours.
Je me considère plutôt comme un autodidacte avec toujours plein de projets en tête… certains concrétisés avec plus ou moins de réussite. Winkco fait parti de l’un d’entre eux.

Quelles sont les motivations qui t’ont poussé à créer le magazine Winkco ?

C’est principalement mon côté gadgetophile qui m’a motivé. Curieux de nature et particulièrement pour le hi-tech, j’ai toujours eu un intérêt plus que prononcé pour ce domaine. L’arrivée des objets connectés est venue clairement ponctuer et renforcer ce sentiment.
Parallèlement, j’ai découvert sur le tard l’écriture sous différentes formes (blogs, scénario BD, écrits, …).
J’ai donc voulu mettre à profit ces deux « passions » et ma formation de base pour lancer Winkco, un magazine en ligne dédié aux objets connectés et aux univers connexes.

À qui s’adresse le magazine ? Pour quel public principalement ?

J’aime à croire que Winkco peut s’adresser à tou(te)s. La ligne éditoriale se veut légère, comprenez sans lourdeur technique. On essaie de trouver le juste équilibre entre satisfaire les utilisateurs ponctuellement intéressés et assouvir les plus technophiles. Notre but est de fournir l’information de façon efficace sans la diluer dans des spécifications souvent ennuyeuses.

Comment sélectionnes-tu les actualités ?
Quels sont les points les plus importants que tu veux mettre en avant lorsque tu souhaites écrire un article ?

Un petit tour chaque matin sur les principaux fils d’actus et les divers canaux dédiés de l’IoT. Dans la foulée, nous traitons les demandes formulées par les fabricants / start-ups cherchant de la visibilité pour promouvoir leur solution et celles de quelques relations presse avec qui nous entretenons de très bonnes relations.
Un poil chauvin ;), j’avoue régulièrement favoriser des solutions issues de la French Tech.

Le test est l’exercice le plus significatif et par extension le plus important puisqu’il permet de formuler une analyse sur une expérience utilisateur. Nous expérimentons (rédactionnellement parlant) encore ce type d’article, souhaitant offrir un feedback objectif, fondé et synthétique.

Lorsque l’on parle d’objets connectés, on parle souvent de révolution numérique… Qu’en penses-tu ?

Il s’agit bien d’une révolution numérique, pas parce que ce marché a explosé commercialement (80 milliards d’objets connectés d’ici 2020) mais surtout parce qu’il instaure de nouveaux usages, automatise des anciens – initiant ainsi un renouveau dans nos modes de vies (personnelles et professionnelles). Qui dit rupture, dit révolution.

Quels sont les domaines qui ont, pour toi, le plus de chance de prospérer et d’évoluer ?

La santé ! Pouvoir suivre au quotidien des indicateurs de notre état de santé de façon presque ludique, c’est une manière de s’occuper de soi, de se surveiller, d’éclipser parfois le syndrome de la « blouse blanche ». Outre la prévention, il y a les malades, je pense notamment aux diabétiques qui, au quotidien, doivent surveiller leur glycémie – un process contraignant que l’objet connecté peut faciliter. Prenez K’Track Glucose, il s’agit d’un bracelet connecté qui permet de mesurer sa glycémie sans effort et de façon totalement indolore.

On pourrait également évoquer les Smart Cities. Elles devraient faire partie des enjeux de ces prochaines années permettant d’inscrire ces villes intelligentes dans les nouveaux challenges urbains (énergie, sécurité, mobilité, …).

Enfin je parlerais de l’agriculture et du besoin de digitaliser cette industrie en favorisant l’aspect écologique.

Et si tu devais réaliser un classement des 3 meilleures innovations en termes d’objets connectés ?

Ouch ! le choix est cornélien 🙂

En troisième, K’Track Glucose, le bracelet qui mesure la glycémie, il s’agit là d’une belle réponse à un besoin trop longtemps sous-estimé.

En second, Leka, un jouet connecté et autonome conçu pour les enfants atteints de troubles de la communication.

En premier, je dirais la Smart Remote de Sevenhugs, une télécommande universelle pour piloter les objets connectés de la maison. Elle a l’air fun, pratique, hyper bien conçue… nous l’attendons avec impatience.

Comment vois-tu les objets connectés dans 10 ans ?

Profondément ancrés dans notre quotidien. J’ai une vision très juvénile presque naïve. Je les vois plus efficaces, plus petits, plus sécurisés et toujours plus insolites pour certains. L’essor est tellement rapide qu’une saturation est inévitable, je suis curieux de voir comment ce secteur se renouvelera.
On en reparle dans 10 ans ? 😉

En somme, quel avenir pour ton magazine ? D’autres évolutions sont possibles ?

Une V2 pour commencer, la monture du site actuel est une base qui a besoin d’être rafraîchie afin d’offrir la meilleure expérience utilisateur possible. Je souhaite et espère que le site se pérennise.
Ensuite recruter des rédacteurs avec l’optique de proposer toujours plus de contenus et d’être au coeur de l’actu.
Enfin il y aura deux évolutions majeures sur lesquelles nous travaillons mais je n’ai pas encore d’exclu à vous dévoiler 😉

Nous lui souhaitons plein succès pour l’avenir !!

Comment(1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *